Que peut-on dire à un investisseur afin qu’il choisisse le Burundi comme destination ?

Plusieurs facteurs : Un peuple très travailleur et une main d’œuvre concurrentielle en termes de salaires ; d’excellents emplacements offrant un bon accès au marché en RDC, en Zambie et en Tanzanie, et une dotation en ressources inégalée – minerais, eau, foresterie et bien d’autres à découvrir encore.

 En tant que membre de l’EAC et de la CEMAC, le Burundi constitue un lien entre l’Afrique de l’Est et l’Afrique Centrale – deux régions toujours vertes, au climat équatorial, avec des températures oscillant autour de 28 degrés tout au long de l’année. Plus important encore, le Burundi a 1140 km (710  miles) de frontière terrestre dont 236 km (147 miles) avec la RDC, qui compte 88 millions d’habitants, et 451km avec la Tanzanie (55 millions d’âmes). Le Burundi fait aussi  partie des marchés  économiques régionaux comme COMESA avec une population combinée de plus de 530 millions de personnes.

‘’Bujumbura’’, emplacement principal de la  ZES, est une ville propre, paisible, l’une des meilleurs cuisines dans la région et des aliments biologiques que l’on ne trouve nulle part ailleurs qu’au Burundi. Bien que le français soit la  langue de préférence dans les affaires, le swahili et l’anglais sont aussi parlées en plus du Kirundi, la langue nationale.

Direction ZESB