B-NP Magazine

Le numérique, une alternative aux fragilités de l’éducation

 

La coalition Bafashebige a lancé un projet « Solution numérique au service de l’éducation de base au Burundi » ce 31 mars 2022. Denise Kandondo, coordonnatrice de cette coalition explique que ce programme s’inspire des bouleversements qu’a subi les systèmes éducatifs face au covid-19, et l’expérience des autres pays dans les mêmes circonstances.

 

« Les effets de la pandémie de la covid-19 ont entrainé la fermeture des écoles, affectant ainsi 96 millions d’apprenants en Afrique », précise Denise Kandondo. Or, souligne-t-elle, dans pas mal de pays africains dont le Burundi, l’apprentissage en milieu scolaire n’est pas encore numérisé. Les enseignements sont toujours dispensés à la craie sur le tableau noir. L’accès à des technologies telles que l’internet, la télévision et la radio est limité. Elle se réjouit que le Burundi n’ait pas été affecté jusqu’à arriver au stade de confinement et de fermeture des établissements scolaires.

Toutefois, la situation a servi de leçon que l’enseignement à distance devrait être pris en considération. Cela n’exclut pas la nécessité de l’éducation en classe. Mais, elle doit être mis en perspective et adaptée à certaines situations. Ainsi, tenant compte des leçons tirées de la pandémie du covid-19 et sa gestion en milieu scolaire, la numérisation pourrait avoir une importance capitale dans les conditions d’apprentissage. « Ailleurs, des supports d’apprentissage multiformes d’enseignement à distance (téléphone, radio, télévision, bibliothèque numérique, courriel ou vidéoconférence) ont permis à plusieurs élèves de poursuivre leurs apprentissages et de conserver leur lien social avec l’école durant la fermeture », indique madame Kandondo.

Une étude menée par la coalition Bafashebige a mis en lumière les supports d’apprentissage adaptés au modèle d’apprentissage à distance dans le système éducatif burundais.  Tablettes (95,83%), smartphone (81,66%), radio 31,66%), télévision (21,25%). Néanmoins, la même étude affirme que 100% des personnes interrogées avance que les parents ne seront pas à mesure de supporter les charges modèle d’apprentissage à distance.

Le renforcement des capacités s’impose

Une enquête sur la Technologie de l’Information et de la communication pour l’Enseignement (TICE) réalisée par la coalition  dans 15 écoles pilotes (3 par région : Sud, Nord, Ouest, Est et Centre) montre que plusieurs enseignants ne possèdent pas suffisamment de connaissances, de compétences, et d’outils nécessaires à la conception de matériels d’apprentissage de qualité en ligne.  L’objectif de l’enquête était d’identifier et d’initier dans ces écoles une éducation numérique dans ces écoles et sensibiliser les acteurs de l’éducation sur l’importance de cette nouvelle approche pédagogique pour la mettre à l’échelle. Ainsi, dans le domaine des solutions numériques, la coalition va contribuer dans la formation, l’information et la sensibilisation des intervenants du secteur éducatif burundais sur l’importance des TIC dans l’éducation. La coalition recommande le ministère en charge de l’électricité à disponibiliser ce dispositif primordial à proximité des écoles.




Leave a Reply

Your email address will not be published.

Open chat