B-NP Magazine

Le cinéma, un outil d’apprentissage

Au troisième jour du Festival de Film Européen, ce 5 mai, la projection s’est déroulée dans l’une des salles du campus Mutanga, à l’université du Burundi.

Lisa Marie RENDETZKI chargée des relations culturelles à l’Institut Français du Burundi (IFB) explique que ces films permettront aux étudiants des départements de littérature à travailler sur l’analyse des films et son écriture par rapport aux scénarios. L’objectif de cette projection est, poursuit-elle, de sensibiliser ces étudiants à aimer les films et les suivre. Il est également question de les intéresser au métier de l’audiovisuel.

Térence Ndacayisaba, étudiant, se dit passionné par le cinéma. Selon lui, c’est une activité entrepreneuriale génératrice d’emplois et de revenu. Le cinéma contribue aussi à l’éducation de la société. Le jeune étudiant a déclaré son attachement à la carrière cinématographique malgré le manque de formation en la matière.

Pour Richard Malikonge, cinéaste burundais, suivre les films européens est une façon d’apprendre la manière de penser, de travailler des gens de différents coins du monde et de s’en inspirer.

Le film projeté ce mercredi est intitulé : « Acasă, My Home » de Radu Ciornicius.




Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *