Et si on promouvait la culture de gingembre ?

Une opportunité  de commerce de gingembre s’offre au Burundi. L’industrie de transformation de gingembres basée à Kayanza (IMENA SOMA USUBIRE) collecte à elle seule  100 tonnes de tubercules de gingembres chaque mois.

Installée à Nyagisozi sur la colline Muhweza. Elle transforme le jus de gingembre dénommé « Raha Tangawizi » et d’autres produits. Pour satisfaire le marché, l’entreprise est obligée d’importer la matière première en Tanzanie. En effet, elle achète 100 tonnes de gingembres par mois. Le prix varie entre 3600 à 4000BIF le Kilo. Une opportunité non exploitée ! Un agriculteur qui se lancerait dans la culture de cette plante pourrait facilement gagner 4.800.000BIF en une année.

Pour tout investisseur potentiel, le débouché est garanti. La preuve, l’entreprise,  n’envisage pas cultiver les gingembres. « Nous ne projetons pas cultiver les champs de gingembres. On ne fait que la transformation. Même si on parvient à le faire, ce ne serait qu’un modèle », rassure Réverien  Muvunyi, Directeur administratif et financier.

Notez qu’en plus de la société IMENA, la BRARUDI vient de lancer sur le marché « Viva Tangawizi », une nouvelle boisson produit à base de gingembre.